•  

     

    Un loup, voyant un agneau qui buvait à une rivière,

    voulut alléguer un prétexte spécieux pour le dévorer.

    C'est pourquoi, bien qu'il fût lui-même en amont,

    il l'accusa de troubler l'eau et de l'empêcher de boire.

    L'agneau répondit qu'il ne buvait que du bout des lèvres,

    et que d'ailleurs, étant à l'aval,

    il ne pouvait troubler l'eau à l'amont.

    Le loup, ayant manqué son effet, reprit :

    "Mais l'an passé tu as insulté mon père.

    - Je n'étais pas même né à cette époque", répondit l'agneau.

    Alors le loup reprit :

    "Quelle que soit ta facilité à te justifier, je ne t'en mangerai pas moins".

      

        Esope

    Cette fable montre qu'auprès des gens décidés à faire le mal

    la plus juste défense reste sans effet.

     

    Le loup et l’agneau

     

     

    Le loup et l’agneau

     


    3 commentaires
  •  

     

     


    votre commentaire
  •  

    Derrière les barreaux
    Pour quelques mots
    Qu'il pensait si fort
    Dehors, dehors il fait chaud
    Des milliers d'oiseaux
    S'envolent sans effort

    Quel, quel est ce pays
    Où frappe la nuit
    La loi du plus fort ?

    Diego, libre dans sa tête
    Derrière sa fenêtre
    S'endort peut-etre...

    Et moi qui danse ma vie
    Qui chante et qui ris
    Je pense à lui

    Diego, libre dans sa tête
    Derrière sa fenêtre
    Déjà mort peut-être...

     


    votre commentaire

  • Et si...

    comme je n'ai rien programmé pour les matins

    à partir d'aujourd'hui...

    vite, vite,

    je vous propose ce texte

    que j'ai déjà édité

    et que j'aime bien

    vive la vie!





    Et si les mots étaient comme des graines

    Volant dans le vent,

    Et…Se fixant parfois,

    Dans un sol accueillant 

     

    Et,

    Si mes mots s’envolaient

    Aussi,

    Vers ceux que j’aime,

    Pour leur chuchoter dans l’oreille:

    « la porte est ouverte,je vous attends » 

     

    Et si ces mots que j’écris ce soir

    S’assemblaient

    Pour vous dire

    « j’aime la vie »…

    tout simplement

    .... 

     

    Brigitte, le 15 mai 2007



    2 commentaires
  •  

     


    votre commentaire
  •  

     

    VENDREDI

     

    Des Concerts en veux-tu?...en voilà!

    09/10/11 Bruxelles (St Gilles) - 17h
    Clôture du Parcours Conté

    et

     

    Des Concerts en veux-tu?...en voilà!

     

     

    SAMEDI

     

     

    Des Concerts en veux-tu?...en voilà!

     

     

    DIMANCHE

    Cortège de la Commémoration de la Libération de la Ville de Bruxelles

    et le Bal Populaire

    Dès 9h30,

    les anciens combattants et porte-drapeaux venant

    de toute la Belgique célébreront

    le 67ème anniversaire de la Libération de Bruxelles.

    Dès 14h30, le Fake Band animera le bal populaire

    qui ravira petits et grands.

    Pour terminer la journée en beauté

    une série de concerts seront proposés sous le kiosque jusque 21h00.

    le

     

    Des Concerts en veux-tu?...en voilà!


    terminera les festivités sur la Grand-Place



    1 commentaire
  •  

     

    Quand....


    c'est aussi

     

    Quand....

     

    la rentrée à l'Académie de musique

     

    j'ai repris les cours hier après-midi

    CHOUETTE!


    4 commentaires
  •  

    D'ACCORDANCES joue....

     

    Quand....

     

    les GRANDS

    (et quelques ...moins grands)

    DANSENT

     

    Quand....


    2 commentaires
  •  

    nous arrivons en fin d'après-midi, comme prévu,

    et nous nous rendons où nous logerons pendant notre séjour,

    un joli appartement

    (en fait, le rez-de-chaussée d'une maison)

    à la "campagne"

    c'est à dire, un peu éloigné de cette petite ville,

    voici les photos prises en début de soirée

    Gessopalena


    Gessopalena


    Gessopalena


    Gessopalena


    Gessopalena



    votre commentaire
  •  

    photo de Fritalia

     

     

    Ce soir, d’emblée Etigirb me lance :

     

    "Ne laisse pas la barque de ton âme

    dériver

    sur l'océan des haines et des tempêtes.

    Cherche la paix en ton coeur

    et qu'elle te serve d'ancre."

     

    Babacar Khane


    Mais où diable a-t-elle trouvé cette citation ?

    Je ne lui laisse pas le temps de continuer

    et je file sur internet pour me renseigner sur ce Babacar Khane.

    Et il semble que ce soit quelqu’un de très bien :

    déjà, il est capricorne, comme moi ,

    mais surtout , issu d’une famille de mystique soufis,

    il se spécialise en yoga et fonde plusieurs écoles.

    J’ai trouvé ça sur Wikipedia.


     


     Il a aussi « inventé » une méthode particulière de yoga,

    a écrit des livres , des poèmes et des textes de méditation.

     

    De sa citation j’aime surtout la fin : « la paix qui sert d’ancre »

    Pas toujours facile de rester en paix dans ce monde,

    alors c’est bien de se le rappeler...

    et d'essayer !

    Merci Babacar Khane


     


     





    votre commentaire
  •  

    en quittant ce lieu de concert,

    un concert dans lequel mon fils jouait,

    j'emportais un beau cadeau dans le coeur


    Concert du midi

     

    J’assiste au concert de mon fils.

    Il est hautboïste et joue avec une jeune pianiste virtuose.

    Je ressens beaucoup d’émotions en les écoutant jouer.

    Après, je vais le féliciter et lui dire combien je suis fière de lui.

    Je m’en vais pour l’attendre en bas comme convenu, puis me retourne pour lui parler encore.

    C’est à ce moment qu’un homme vient vers moi et me dit :

     

    « Je m’appelle …., je suis un collègue de…..

    Je suis venu chez vous il y a 20 ans, je veux vous féliciter parce que grâce à vous une étoile est née en Belgique.

    C’est grâce à vous. »

    Je suis en pleurs et je l’embrasse.

    Il ajoute :

    « Et tout le monde sait que c’est grâce à vous »

     

    Ils ont joué du Schumann, Schubert et Fauré.

    Un beau programme.

    Je ne connais pas la pianiste, elle jouait magnifiquement bien.

     

    Mon fils , bien sûr qu'il joue bien.

    Mais ce n'est pas que moi qui le dis...

    Et je sais que s'il est là,

    s'il joue avec cette qualité-là ,

    c'est parce qu'il travaille énormément.

    Et oui,

    je suis très fière de lui.


    Concert du midi


     Et devinez qui m'accompagnait?

     

    Concert du midi


    1 commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est beau et je sens que je vais me plaire ici


    1 commentaire
  • Parce qu’il faut faire attention avec qui l’on cause,

    des fois que les paroles seraient mal comprises,

    alors je papotte avec , Ettigirb, mon moi-même !

    Attention, je ne vise personne, je ne m’attaque qu’à moi-même

    mais je m’inspire de la vie de tous les jours : virtuelle et réelle !

    Rendez-vous chaque soir jusqu’à ce que je n’aie plus rien à dire.



    Hier soir, nous nous sommes mises à table, elle et moi,

    devant un restant de gâteau aux pommes (ce que les musiciens m’avaient laissé)

    et une petite tisane de la 7ème tasse.



    Depuis plusieurs mois ma tisane du soir préférée est « Ange et démon ».

    Oups ! Quel nom mais faut dire que quand je bois ça…c’est chaud !




    Bon voilà, je l’écoutais me parler de la vie

    et me dire que celle-ci est tellement courte.


    Je suis d’accord, je lui dis,

    même si à une certaine période de ma vie , je la trouvais trop longue…

    Parce qu’au fond, malgré les petites et grosses tuiles de la vie,

    celles que j’ai provoquées et celles qui m’arrivent sans crier gare…

    la vie est chouette et j’ai envie de la vivre pleinement .


    Raison de plus, me répond Ettigirb,

    pour avancer et ne pas regarder derrière soi :

    l’essentiel c’est d’aller de l’avant.

    Sur ce ,

    nous avons englouti les derniers petits morceaux de gâteau

    et terminé la tisane.


    Bonne nuit

     



    votre commentaire
  •  

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    nous avons le temps

    et nous descendons jusqu'au petit village de Santamaria,

    la région ne semble pas être fort touristique et puis...

    c'est la siesta!

    difficile de trouver un endroit où manger...

    nous trouvons finalement un resto où se déroule une fête

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    c'est assez impressionnant, ce viaduc,

    quans je pense que je trouve le viaduc de Vilvorde très long...

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    le viaduc au-dessus (presque) de nos têtes

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    le plein d'essence ...et on reprend la route ,

    on remonte sur Casoli

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     

    Les Abruzzes nous voilà!

     


    2 commentaires
  •  

     

    J'ai pardonné des erreurs presque impardonnables,
    j'ai essayé de remplacer des personnes irremplaçables
    et d'oublier des personnes inoubliables.
    J'ai agi par impulsion,
    j'ai été déçu par des gens que j'en croyais incapables,
    mais j'ai déçu des gens aussi.
    J'ai tenu quelqu'un dans mes bras pour le protéger.
    J'ai ri quand il ne fallait pas.
    Je me suis fait des amis éternels.
    J'ai aimé et l'ai été en retour, mais j'ai aussi été repoussé.
    J'ai été aimé et je n'ai pas su aimer.
    J'ai crié et sauté de tant de joies,
    j'ai vécu d'amour et fait des promesses éternelles,
    mais je me suis brisé le coeur, tant de fois !
    J'ai pleuré en écoutant de la musique ou en regardant des photos.
    J'ai téléphoné juste pour entendre une voix,
    je suis déjà tombé amoureux d'un sourire.
    J'ai déjà cru mourir par tant de nostalgie
    et j'ai eu peur de perdre quelqu'un de très spécial
    (que j'ai fini par perdre)...
    Mais j'ai survécu ! Et je vis encore !

    Et la vie, je ne m'en passe pas...


    Et toi non plus tu ne devrais pas t'en passer. Vis !!!

    Ce qui est vraiment bon, c'est de se battre avec persuasion, embrasser la vie et vivre avec passion,

    perdre avec classe et vaincre en osant,

    parce que le monde appartient à celui qui ose et que

    LA VIE C'EST BEAUCOUP TROP pour être insignifiante !

    Charlie Chaplin


    votre commentaire