•  

    devant une petite tasse de café

    (bien que je préfère une bonne jatte )

    je pense à ce que je vais faire de mon blog...

    après avoir supprimé ma page facebook

    je vois déjà une différence dans le temps que je passe sur internet

    (et pourtant je ne passais pas beaucoup de temps sur facebook,

    juste quelques petits passages rapides , je n'y jouais pas)

    donc,

    en fait,

    je veux trouver un bon équilibre entre mes activités,

    peindre et écrire davantage,

    lire, jouer de la musique

    (sans déranger les voisins)

    et...poster sur mon blog;

    mais puisque Pascal me fait de la pub,

    je ne pouvais vraiment pas

    vous acceuillir avec le post de mercredi !

    alors,

    avec

    mon 'tit café,

    je médite

    BON WEEK-END


    6 commentaires


  • « Les générations sont solidaires

    à travers le temps et à travers les sottises. »

    Jacques Bainville




    4 commentaires
  •  

    ...tout l'amour que j'ai pour eux

    il faudra leur dire...

     

     

     

    Si c'est vrai qu'il y a des gens qui s'aiment
    Si les enfants sont tous les mêmes
    Alors il faudra leur dire
    C'est comme des parfums qu'on respire
    Juste un regard
    Facile à faire
    Un peu plus d'amour que d'ordinaire

    Puisqu'on vit dans la lumière
    Même s'il y a des couleurs qu'ils préfèrent
    Nous on voudrait leur dire
    C'est comme des parfums qu'on respire

    Juste un regard
    Facile à faire
    Un peu plus d'amour que d'ordinaire


    Juste un peu plus d'amour encore
    Pour moins de larmes
    Pour moins de vides
    Pour moins d'hiver


    Puisqu'on vit dans les creux d'un rêve
    Avant que l'amour ne touche nos lèvres
    Nous on voudrait leur dire
    Les mots qu'on reçoit

    C'est comme des parfums qu'on respire
    Il faudra leur dire
    Facile à faire
    Un peu plus d'amour que d'ordinaire

    Si c'est vrai qu'il y a des gens qui s'aiment
    Si les enfants sont tous les mêmes
    Alors, il faudra leur dire
    Les mots qu'on reçoit
    C'est comme des parfums qu'on respire
    Il faudra leur dire
    Facile à faire
    Un peu plus d'amour que d'ordinaire


    3 commentaires
  •  

    et Bouli apprécie !

     

    C'est le printemps !

     

    Rappel: Bouli vendredi matin

    Bouli vendredi matin


    5 commentaires
  •  

    J'essuierai mes larmes sur ma manche
    Réchaufferai dans mes mains ta main blanche
    Embrasserai encore l'espoir
    Qui fait qu'on s'accroche à un soupir
    Que pour un rien on s'échafaude un avenir
    Mais ceux qu'on aime... ils partent

    J'essuierai mes larmes sur ma manche
    Ravalerai en moi l'avalanche
    Je ne céderais rien au chagrin
    Qui souffle quand il n'y a rien à l'horizon
    Qui hurle quand la vie nous fait faux bon
    Qu'on s'en remet... au hasard

    Alors ça y est c'est déjà demain ?
    C'est maintenant que l'on se souvient
    Un peu trop fort, un peu trop... bien
    J'essuierai mes larmes sur ma manche
    Ravalerai chaque fois les avalanches
    Je ne céderai rien !
    Au chagrin

    J'essuierais mes larmes sur ma manche.

    Des Larmes Sur Ma Manche:

    (Simon Mimoun/DSLZ)



    1 commentaire
  •  

     

     

    Une minute ne suffit pas

    Un instant, c’n’est pas assez

    Pour penser à ceux qu’la mort achoppa

    Pour effacer ces regards angoissés

    -1-

    A chaqu’ seconde un enfant tend la main

    A Bruxelles, à Paris ou au Sahel

    Tu sais bien qu’il ne verra pas demain,

    Et qu’sa mort, sera pas accidentelle !

     

    Une minute ne suffit pas

    Un instant, c’n’est pas assez

    Pour penser à ceux qu’la mort achoppa

    Pour effacer ces regards angoissés

    -2-

    L’enfant soldat là-bas au Katanga

    Le gamin taliban d’Afghanistan

    La petite kamikaze au Sri Lanka

    Le petiot du Farc parfait combattant

     

    Une minute ne suffit pas

    Un instant c’n’est pas assez

    Pour penser à ceux qu’la mort fauchera

    Pour noyer tous ces regards apeurés.

    ©Brigitte Demets

     

    Une minute ne suffit pas


    4 commentaires
  • c'était vendredi soir

    dans cette belle salle de la Maison des Arts

    à Schaerbeek

    Concert Jazz

     

    Je ne m'y connais pas du tout en jazz

    j'avoue avoir beaucoup de mal à comprendre ce genre de musique

    j'ai eu cependant beaucoup de plaisir

    à assister à ce concert donné par

    Franck Amsallem

    j'ai trouvé une vidéo,

    ce qui donne une idée de ce qu'il joue

    j'ai préféré la deuxième partie du concert


    votre commentaire
  •  

    Bouli vendredi matin


    votre commentaire
  •  

    Samedi 24 mars:

     

    Samedi 24 mars:

     

    24 mars 2012 – 20h00

    Concert d’aide au projet SENDERO DE VIDA

    Avec la chorale Résonances

    Chants du Brésil et du Monde

    Misa Criolla

    http://www.coralanaconda.be/

     

     

    Une femme peut en cacher une autre

     

    Une femme peut en cacher une autre

     

    Une femme peut en cacher une autre

     

    à moins que vous ne décidiez de regarder The Voice France...à la télé!


    7 commentaires
  •  

     

    « Durant l'absence de pluie,

    ce sont les jeunes arbres qui jaunissent les premiers.

    Les vieux ont des cachettes souterraines qu'on appelle expérience.  »

    Félix Leclerc

    Félix Leclerc


    4 commentaires
  •  

     

    « Seule l'explosion intérieure permet de briller. »

    Paulo Coelho



    votre commentaire
  •  

     

    « Notre tête est ronde pour permettre à la pensée de changer de direction. »

    Francis Picabia


    5 commentaires

  • 1 commentaire
  • A peur

    A mal

    A mal au cœur !

     

    C’est quoi ce bruit-là ?

    C’est qui  qui va là ?

    C’est le chat qui passe

    Non , c’est celui qui chasse !

    C’est la souris qui trotte

    Non ! c’est la porte qui frotte.

     

     

     

     

    A peur

    A mal

    A mal au cœur !

     

    C’est qui qui crie en bas ?

    C’est quoi qui hurle comme ça ?

    C’est la chouette qui part à la chasse

    Non, c’est maman que papa tabasse…

    C’est le tonnerre qui gronde au loin

    Non ! c’est papa qui fait le vilain !

     

    A peur

    A mal

    A mal au cœur !

     

    ©Brigitte Demets


    A peur!


    1 commentaire
  •  

     

    Le vélo était couché et la roue tournait encore…

     L’enfant s’était relevé et le regardait, le regard vide.

     

    L’adulte encore hébété semblait descendu de Mars.

    Il restait là, figé, glacé…

     

     

    Une petit souris sortit d’un trou perdu dans le mur tout proche

    et s’agrippa à la roue folle.

     

    Alors, d’un coup,

    l’adulte et l’enfant s’envolèrent dans un grand éclat de rire et ,

    en s’embrassant,

    plongèrent dans la vie.

    ©Brigitte

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires