•  


    4 commentaires

  • En flânant sur le web, je retrouve ce texte
    Il est toujours utile de se le re-lire

     
     
     
     
    Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute réputation de sagesse.
    Quelqu'un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit:
    Sais tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami?

    - Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes,
    j'aimerais te faire passer un test, celui des trois passoires.
    - Les trois passoires?
    - Mais oui, reprit Socrate.
    Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres,
    il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire.
    C'est ce que j'appelle le test des trois passoires.
     
    La première passoire est celle de la vérité.
    As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai?
    - Non. J'en ai seulement entendu parler.

    - Très bien. Tu ne sais donc pas si c'est la vérité.
    Essayons de filtrer autrement,
    en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté.
    Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien?
    - Ah non! Au contraire!
     
    - Donc, continua Socrate,
    tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui
    et tu n'es même pas certain si elles sont vraies.
     
    Tu peux peut-être encore passer le test,
    car il reste une passoire, celle de l'utilité.
    Est-il utile que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait?
    - Non, pas vraiment.
    - Alors, conclut Socrate,
    si ce que tu as à me raconter n'est ni vrai ni bien ni utile,
    pourquoi vouloir me le dire?
     

    5 commentaires
  •  

     

    "Le droit

    est l'ensemble des conditions

    qui permettent à la liberté de chacun

    de s'accorder à la liberté de tous."

    Emmanuel Kant 

    J'écrirai ton nom...LIBERTE

     


    2 commentaires
  •  

    Dix fois dans la journée il faut que tu te surmontes toi-même: c'est la preuve d'une bonne fatigue et c'est un pavot pour l'âme.
    Ainsi parlait Zarathoustra (1883-1885)

    Dix fois dans la journée il faut que tu te surmontes toi-même: c'est la preuve d'une bonne fatigue et c'est un pavot pour l'âme.

    ...pavot

     

    Le rouge est sûrement la couleur la plus fascinante et ambiguë qui soit.

    Elle joue sur les paradoxes,anime des sentiments passionnels en complète contradiction : amour / colère, sensualité / sexualité, courage / danger, ardeur / interdiction…Cette couleur remue les sentiments sans aucun doute.Elle s'impose comme une couleur chaleureuse, énergique,pénétrante et d'une certaine manière rassurante et enveloppante.D'un autre côté, on l'associe au sang, à l'enfer et à la luxure.Cette couleur chaude ne laisse donc pas indifférentet c'est là toute sa force : elle remue les passions,qu'elles soient positives ou négatives.Le rouge est particulièrement bien assorti aux marrons.Il se marie également très bien avec le blanc et le noir.



    Signification positive : amour, passion, chaleur, sexualité, ardeur, triomphe
    Signification négative : colère, interdiction, danger
    Représentation : sang, feu, lave, végétaux (tomate, coquelicot, fraise)

     

    SOURCE/COPIE


    votre commentaire
  •  

    « Le bonheur

    c’est lorsque

    vos actes sont en accord

    avec vos paroles. »

     Gandhi



    Le violet


    5 commentaires
  •  

    Un joli petit jardin...

     

    « La vérité est l'accord entre l'intelligence et les choses. »

     Saint Thomas d’Aquin


    votre commentaire
  •  

    je traîne une allergie depuis plus d'une semaine maintenant

    mais depuis jeudi, ça s'est aggravé

    et hier j'étais tout à fait aphone

    (de nouveau)

    avec un mal de gorge épouvantable

     

    les tisanes de thym , lavande et coquelicot soulagent...un peu

    le petit verre de Caribou que François

    (Coeur d'enfant)

    m'a ramené du Quebec

    m'a un peu désinfecté la gorge

    à part ça,

    médocs habituels

    patience

    et docteur demain

    si pas d'améioration

     

     

    I
    N'oubliez pas les chants
    N'oubliez pas le camp
    N'oubliez pas les chants du camp
    Mais oubliez si ça vous chante
    Où aller de ce pas ci
    Gentiment suivez la pente
    Le chemin vous y conduit
    Refrain
    Ne m'oubliez pas petits chemins de mousse
    Ne m'oubliez pas fleurs bleues du petit bois
    Ne m'oubliez pas chemins des ombres douces
    Ne m'oubliez pas fleurs bleues du petit bois
    II
    N'oubliez pas le vin
    N'oubliez pas le pain
    N'oubliez pas le vin, le pain
    Mais oubliez si ça vous chante
    Où manger quand vient midi
    Gentiment suivez la pente
    Le chemin vous y conduit
    III
    N'oubliez pas le lit
    N'oubliez pas la nuit
    N'oubliez pas le lit de nuit
    Mais oubliez si ça vous chante
    Où dormir à la minuit
    Gentiment suivez la pente
    Le chemin vous y conduit

    3 commentaires
  • et que je vois le ciel bleu,

    je pense à cette chanson que nous chantions

    (pas dans son intégralité)

    lorsque j'étais guide, dans le mouvement scout;

    c'est une vieille chanson

    elle s'accorde bien, avec ma bonne humeur

    j'ignorais jusqu'à aujourd'hui

    qu'elle était de Charles Trenet

    (en tout cas, il l'a interprètée)

     

    Comme à chaque fois qu'il fait beau

    Le ciel est bleu, réveille-toi !
    C'est un jour nouveau qui commence
    Le ciel est bleu, réveille-toi !
    Les oiseaux chantent sur les toits,
    Réveille-toi !

    (Refrain)
    Ah ! qu'il fait bon d'avoir notre âge !
    Ah ! qu'il fait bon d'avoir vingt ans,
    Et de marcher le coeur content,
    Vers le clocher de son village.
    Qu'elle est jolie notre rivière,
    Qu'elle est jolie notre maison,
    Qu'elle est jolie la France entière,
    Qu'elle est jolie en tout saison !
    Montagnes bleues l'été, l'hiver montagnes blanches,
    Printemps du mois d'avril, automne au chant berceur,
    Ah ! qu'ils sont beaux tous les dimanches,
    Ah ! qu'ils sont beaux les jours en fleurs
    De la jeunesse qui se penche
    Sur notre terre avec ardeur.

    Y a des cailloux sur les chemins,
    Y a du vent qui court dans la plaine
    Y a des cailloux sur les chemins
    Mais à l'auberge y a du vin !
    Y a du bon vin !

    (au Refrain)

    Quand nous passons fiers et joyeux,
    Toutes les filles nous font des sourires
    Quand nous passons fiers et joyeux
    Y a du soleil dans tous les yeux !
    Dans tous les yeux !

    (au Refrain)

    Paroles et Musique: Charles Trenet   1942

    © 1942 Editions Raoul Breton


    votre commentaire
  •  

     

    "Les plus grandes choses n’ont besoin que d’être dites simplement. "

    Jean de La Bruyère


    2 commentaires
  •  

    Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de mon fils aîné.

    Comme à chaque anniversaire, pour chacun de mes enfants, les souvenirs reviennent…

    Comment cela s’est-il passé pour lui ?

    C’était quel  jour ?

    C’était en 1981.

    Nous l’attendions depuis une dizaine de jours

    et on me taquinait gentiment en me disant que je m’étais trompée dans les dates.

    Le bébé se sentait sans doute bien et ne voulait pas quitter son nid.

    Je suis rentrée le lundi à la clinique .

    Il faisait très chaud .

    Bébé tardait à montrer le bout de son nez.

    Lorsqu’ à la fin de l’après-midi, le mardi,

    le gynécologue a dit qu’on devrait peut-être faire une césarienne…

    et bien voilà, bébé s’est montré …enfin !

    Quel bonheur, et comme j’étais fière,

    comme nous étions fiers,

    son papa et moi !

    Benoît est un homme maintenant,

    il a une charmante épouse  ,

    ils sont tous les deux des musiciens .

    Ils sont heureux.

    Ce 26 mai, c’est son anniversaire,

    mais comme à chaque anniversaire, pour chacun de mes enfants…,

    je me dis que c’est un peu ma fête aussi 

    et  je suis heureuse et fière de mon enfant devenu grand

     

    Le cygne


    4 commentaires
  •  

    c'était jeudi soir...

    Coucher de soleil après l'orage

    Coucher de soleil après l'orage

    Coucher de soleil après l'orage

     


    2 commentaires
  •  

    mes dernières vidéos

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    et dire que je ne suis pas restée longtemps,

    je n'ai pas vu tout le cortège

    mais j'ai pris beaucoup de photos...

     

    Zinneke encore

    Zinneke encore

    Zinneke encore

     

     

    de drôles de machines!

    Zinneke encore

    Zinneke encore

    Zinneke encore

    Zinneke encore

    Zinneke encore


    2 commentaires
  • J'ai eu la chance d'assister à cette soirée.

    Les deux finalistes de ce soir étaient

    la coréenne Shin Yun Su et le japonais Narita Tatsuki.

    J'ai adoré la prestation du dernier

    même si j'étais impressionnée par la technique de la jeune coréenne.

    Ceci dit, c'est mon avis d'amateur.

     

    2e jour des finales du Concours Reine Elisabeth

    vous pouvez entendre une interview ICI

    Il a eu droit à une standing ovation après son interprétation

    d'un concerto de Paganini.

    Quelle émotion!

    C'était magnifique.

    Le concerto imposé est...surprenant

    C'était intéressant d'entendre la façon dont chacun l'a interprété.

    C'est un jeune compositeur japonais qui en est l'auteur:

    Kenji SAKAI

     

    Une magnifique soirée;

    je ré-écouterai avec plaisir en podcast!

    2e jour des finales du Concours Reine Elisabeth

    la magnifique salle Henri Leboeuf


    2 commentaires