• De mon voyage au Québec,

    j'avais ramené des livres de Félix Leclerc.

    J'ai sorti celui-là et j'ai commencé à l lire.

    Il est magnifique.

    J'adore !

    Le fou de l'île

    Écrit à la fin des années 1940, le deuxième roman de Félix Leclerc,

    d'abord refusé par des éditeurs québécois, paraît à Paris en 1958.

    Le fou de l'île met en scène un étranger, venu un jour de « la ville de fer »,

    comme son auteur, pour s'installer dans l'île

    où il s'emploie à transformer les insulaires en leur recommandant de rechercher « la chose qui vole »,

    c'est-à-dire l'amour et l'espérance.

    suite ICI


    2 commentaires
  •  

     


    5 commentaires
  •  

    pour moi,

    en tout cas

    je n'aurais jamais imaginé qu'on puisse

    faire cela avec un violoncelle!

     

     

    et ici...avec le...

    Neoloncelle

     

     

    Effets inattendus...

     


    3 commentaires
  •  


    4 commentaires
  •  


    votre commentaire
  •  

    « Penser c'est vivre.

    Vivre c'est penser.

    Pas de pensée sans prise de risque.

    Pas de pensée qui ne soit un affrontement personnel avec le monde.

    Penser c'est aussi frôler le précipice,

    assumer le désespoir

    et la solitude qui peuvent en résulter. »


    (Dans les pas de Hannah Arendt (2005) )

     

     

     

    "C'est l'espérance folle
    Qui nous console
    De tomber du nid
    Et qui demain prépare
    Pour nos guitares
    D'autres harmonies

    S'élève l'espérance
    Dans le silence
    Soudain de la nuit
    Et les matins qui chantent
    Déjà enchantent
    Nos soirs d'aujourd'hui

    ....."

    Guy Béart

     


    2 commentaires