•  

     



    "...Comme un soleil
    comme une éclaircie
    comme une fleur
    que l'on cueille entre l'ortie
    tu dois venir
    comme vient le beau temps
    tu dois venir
    comme vient le printemps"

    Michel Fugain


    3 commentaires
  •  

     

    "Au printemps au printemps
    Et mon coeur et ton coeur sont repeints au vin blanc
    Au printemps au printemps
    Les amants vont prier Notre Dame du bon temps
    Au printemps

    Pour une fleur un sourire un serment pour l'ombre d'un regard
    En riant toute la terre se changera en baisers qui parleront d'espoir
    Vois ce miracle car c'est bien le dernier
    Qui s'offre encore à nous sans avoir à l'appeler
    Vois ce miracle qui devait arriver
    C'est la première chance la seule de l'année"

    Jacques Brel


    2 commentaires
  •  

    Une semaine plus tard...

     

    cette photo me fait penser à une chanson chantée par le Papy de mes enfants

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    le mois passé

     

    Oies et oisons du parc

     

    Oies et oisons du parc

     

    Oies et oisons du parc

     

    Oies et oisons du parc


    1 commentaire
  •  

    ...A ceux qui m'ont connue avant,
    Je suis fidèle,
    Au temps de l'eau et du pain noir,
    Sans mirabelle,
    Ceux qui ont partagé,
    Leurs tartines beurrées,
    Et couché dans leur lit,
    Mes longues insomnies,
    Ceux-là, j'en ai le souvenir,
    Dans ma mémoire,
    Ceux-là peuvent me revenir,
    C'est sans histoire,
    Qu'ils viennent aujourd'hui,
    Peuvent paraître,
    Ceux-là, je saurai bien,
    Les reconnaître,
    Les amis d'autrefois,
    Ceux là qui ne sont pas,
    Des ra, des ra, des rapaces,
    Des ra, des ra, des rapaces...

     


    votre commentaire
  • à Pascal...

    "La grande erreur,

    c'est de s'imaginer que ceux que la mort emporte nous quittent ;

    ils ne nous quittent pas, ils restent...

    nous ne les voyons pas,

    parce qu'un nuage obscur nous enveloppe,

    mais eux nous voient.

    Ils tiennent leurs yeux pleins de gloire arrêtés sur nos yeux pleins de larmes.

    Ce qui pourrait le mieux consoler ceux qui pleurent,

    c'est l'intuition claire, pénétrante,

    que par la mort,

    ils ne sont ni éloignés,

    ni même absents,

    mais vivants,

    près de nous,

    heureux,

    transfigurés et n'ayant perdu dans ce changement glorieux

    ni une délicatesse de leur âme,

    ni une tendresse de leur coeur,

    ni une préférence de leur amour."

    D'après Mgr Bougaud

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires