• Bon, encore un pour la route!

    Et c'est le tuba!

    L'instrument de ma fille.

    Elle joue du tuba euphonium.

    Elle a commencé à l'âge de neuf ans.

    Bon, encore un pour la route!

    "Cuivre d'origine anglaise, dont la forme rappelle le saxhorn basse, doté de 3 ou 4 pistons. Il se différencie du saxhorn par sa perce plus grosse (diamètre de la branche d'embouchure) et sa sonorité plus douce et plus ronde. Se joue aussi bien en clé de sol (surtout pour permettre le cumul d'instrument avec la trompette) qu'en clé de fa (écriture standard).

    La tessiture de cet instrument est baryton et quelquefois, par nécessité, basse. Elle va normalement du do en dessous de la portée de clé de fa (do pédale) au 2e do au-dessus de la portée (contre-ut), mais peut être étendue du réflat pédale (presque une octave en dessous du do pédale) au contre-mi.

    L'euphonium est parfois confondu avec le baryton (une forme de saxhorn). Or ce dernier possède un son bien plus clair dû à une perce plus étroite. La tessiture de l'euphonium est plus large que celle du baryton, ce qui explique que les partitions pour baryton soient exclusivement écrites en clef de sol, et celle de l'euphonium alternativement en clef de sol et en clef de fa.

    Bien qu'il n'y ait que trois ou quatre pistons sur cet instrument, on peut jouer sur un peu plus de 4 octaves grâce aux harmoniques, comme sur tous les cuivres. On utilise aussi des combinaisons de doigtés pour produire des notes différentes."

     

    LES TUBAS:

    Il existe de nombreux modèles, dont parmi les plus gros, le sousaphone, est l'un des plus populaires. Il a été conçu à la demande de John Philip Sousa, célèbre compositeur de marches patriotiques américaines. Sa forme circulaire permet au tubiste de l'enfiler autour de soi pour jouer en marchant. Le sousaphone se distingue de l'hélicon, originaire d'Europe centrale. La forme de ce dernier est sensiblement différente, même si le musicien peut également passer son corps à travers pour le porter et jouer en se déplaçant.

    Contretuba et cornet
    • l'euphonium, tuba ténor le plus international, en siflat.
    • le tuba ténor en ut, à 6 pistons, dit « tuba français ».
    • les saxhorns.
    • le tuba en fa.
    • le tuba miflat, très répandu dans les pays anglo-saxons, notamment dans le contexte des brass bands.
    • le tuba contrebasse en ut (ou contretuba en ut).
    • le tuba contrebasse en siflat (ou contretuba en siflat), plus grave, principalement employé dans les orchestres d'harmonies, brass bands et batteries-fanfares.
    • le sousaphone très employé en musique de rue et dans les batteries-fanfares. Il dispose d'un très large pavillon frontal qui oriente le son vers l'avant. La dénomination « soubassophone » erronée, demeure cependant souvent usitée en France dans le milieu des fanfares.
    • l'hélicon, très répandu en Europe de l'est est toujours joué à la Fanfare de Cavalerie de la Garde Républicaine.

    source: Wikipedia

     

     et...le vol du bourdon

     

    et pour terminer, un quartet de tubas

    « Et pourtant...A propos du bonheur... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :