•  

    Insidieusement,

    méchamment,

    le cafard me guette :

    tapi sous le bois,

    ou au fond d’une basket,

    caché non loin de moi,

    à l’affût d’une parole

    parfois…d’une bricole

    surveillant ma vie

    espionnant mes soucis

    et dès que l’occasion se présente

    sans cesse ,il me hante

    amplifiant ma tristesse

    aggravant ma détresse

    et dans son coin il se marre

    saleté de cafard !

    jusqu’à ce …qu’un soupçon d’espoir

    parvienne à me sortir du noir

    alors sans pitié je le chasse
    et mon cafard passe !

     

    Brigitte, le 6 mai 02

    ©Brigitte D.

    B

    http://lamusiquedesmots.skynetblogs.be/


    2 commentaires
  •  


     

    Et si le soleil brillait en permanence,

    M’éclairait de ses rayons en silence…

    Si cet astre était mon meilleur collaborateur

    Travaillant éternellement en ma faveur ?

     

    Si mon chemin semé d’embûches

    M’emmenait pourtant sans que je trébuche

    Partout où la vie existe

    Pour que je mène une vie d’artiste !

     

    Et si ceux qui m’aiment étaient là

    Pour m’aider à aller par- delà

    Les problèmes et toute la haine,

    De mon navire être le capitaine…

     

    Si j’étais là simplement

    Pour scintiller comme un diamant,

    Recevoir mais aussi donner et aimer,

    Jusqu’à la fin de mes jours sans me lasser

     

      ©Brigitte D. 2003

     

    BABELOUZE

     


    3 commentaires
  •  

    Voici un de mes premiers textes...en octobre 2001

     

     

    Brussels southern concertband

     

    Tes mots prennent des chemins dans tous les sens

    des interdits, à contre-sens.

    Ils chantent la vie et pleurent la douleur.

    Tes mots t’emmènent vers un devenir meilleur.

     

    Choisis la route des mots doux,

    celle des mots bijoux.

     

    Oublie tes mots cailloux,

    ceux qui sont durs,

    connais les mots purs !

     

    Efface les mots peurs

    ceux qui provoquent les pleurs

    et engendrent la douleur…

     

    Tes mots prennent des chemins dans tous les sens

    Evite les interdits et les contre-sens,

    Chante la vie, calme la douleur

    Tes mots t’emmènent à être meilleur.

     

    ©Brigitte D. 

    le 30/10/01

     

    Brussels southern concertband

     


    1 commentaire
  •  

    le 8 juin 2004

    à ce frère qui me manque


    Offrandes 

      

    Feux d’artifices

    sur les immondices

    Jeux de lumière

    malgré les barrières

    Faisceaux lumineux

    sur ce que j’ai de précieux

    Rayons lasers

    pour oublier ma misère

     

    Mots chaleureux

    pour me rendre heureux

    Paroles d’espoir

    que tu me donnes à boire

    Verbes généreux…

    gestes affectueux…

    Des signes de tendresse

    et quelques caresses

     

     

    Petites miettes de bonheur

    sur mon bouquet de peurs

    offrandes dont tu as le secret

    chantantes, tel  le chardonneret

    cadeaux délicieux

    tout pour me rendre joyeux !

      

    quelques éclats de mots et de rire pour mon ami, mon frère

    ©Brigitte, le 8 juin 2004


    5 commentaires
  •  

    le 24 juin 2003

    très tard…

     

    Trouver la source…

     

    Tel le chercheur d’eau

                                      Je prends mon appeau

    Et je m’apprête

     

    Comme l’aventurier

    Me sers du coudrier

    Entreprends ma quête

     

    Tout en moi trépigne

    Veux retourner à l’origine

    Commencer mon enquête

     

    Voudrais pouvoir pleurer

    Les vannes enfin desserrer

    Libérer la tempête

     

     

    ©Brigitte,

    le 24 juin 2003

    très tard…

      

    ouverture


    votre commentaire
  •  

     

     

    Tattoo

     

    février 2005

     

    C’est au crépuscule

    Que d’étonnants noctambules

    Errent et déambulent,

    Parlent fort … gesticulent.

    Ils finissent dans notre théâtricule,

    Admirent les danseurs qui ondulent.

    Non, en vérité, ils les adulent

    Et pour les toucher se bousculent

    Nous laissant un rien incrédules…

     

    Spectateurs éclectiques

    Qui d’un œil critique ,

    L’esprit un rien romantique

    Jettent un regard cynique

    Sur tous les passages acrobatiques

    Ils font un rapport analytique

    De toutes ces visions magiques

    Enrobées de sons anarchiques,

    Aux saveurs œnologiques !

     

    D’autres viennent applaudir les vedettes

    Plus brillantes que des comètes

    Lorgnent leurs belles gambettes

    Approuvent les pirouettes

    Et rêvent de galipettes

    Alors, pour faire place  nette

    A leurs envies de paillettes

    Se saoulent à la buvette

    Et terminent la nuit aux toilettes

     

    ©Brigitte, février 2005-

      

    rexup


    votre commentaire
  •  

    le 20 mai 2003

     dyn003_original_500_667_jpeg_2549680_ccb6dcbccbade980d086dd0c5cae2f6d

     

     

    Mirage 

                 mirage

     

     

    Tu scintilles dans ma nuit,

    te fais belle pour m’aspirer

    te déshabilles pour m’attirer

    et fais tout pour que  te dise oui !

     

    Sobre, tu me fais face

    Silencieuse , tu me souris

    Désespérée, moi, je me tasse

    Cherchant encore un compromis !

     

    Ton visage s’éclaire

    Tes bras m’invitent

    Tes mains m’effleurent

    Ta bouche murmure….

     

    «  Viens ! »

     

    Vais-je accepter qu’elle me capture ?

    Son apparence n’est-elle qu’un leurre ?

    Son invitation est-elle gratuite ?

    Peut-être n’est-elle qu’une meurtrière…

     

     

    Mon poing heurte le bleu

    Je sais ce que je veux !

    La vois dans toute sa splendeur :

    Ne veut que le malheur !

    Décide de chercher une autre voie :

    Ça s’termine comme à chaque fois :

    Je redémarre

    Et prends un nouveau départ !

     

    ©Brigitte, le 20 mai 2003

     

     

     

    à écouter en lisant...

    Sonate « au clair de lune » (13K)

     

     

     

     

    ange

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Tattoo

     

    Qu’a-t-il entendu ce banc ? 

    Des aveux, des promesses d’amants ? 

    Qu’a-t-il donc été forcé d’écouter…

    Ce banc qui devait tout supporter ?

    Il a dû en voir, des couples enlacés

    Partant ensuite au pas cadencé !

     

    J’ai connu un banc « d’amour » :

    A entendu nos espoirs de se faire confiance.

    Il a  surpris toutes nos confidences :

    nous allions nous aimer ce soir-là et pour

    Toujours…Je pensais que cette fois,

    Nous repartirions ensemble du pied droit

     

    Je l’’ai quitté ,ce banc,

    toute rassérénée, dans le soir :

    je pensais que la lumière brillait malgré le noir….

    Ce banc, je le revois parfois,

    Un banc d’amoureux, tout vieux…

    Il a dû en entendre

    des mensonges proférés par celui,

    ou celle qui disait « je t’aime »

    Il a dû en supporter,

    des rêves, des projets…

    qui ne se sont jamais réalisés !

    Bah, il est beau ce banc

    Ce banc d’amoureux, tout vieux

     

    …et il continue à écouter les rêves des jeunes et…des vieux amants

     

     

     © Brigitte D., ce soir

     

    En fait, j’ai retrouvé ce texte que j’ai écrit…un soir…et posté sur mon ancien blog.


    5 commentaires
  •  

    commencé le 05/01/03 ,

    terminé le 15/01 !

     

     

     

    Agir

    et Vivre

    ne pas Mourir….

    Bruire

    et se Claquemurer

    beaucoup Souffrir

    Cesser d’Endurer

    se Vomir

    et puis se Recycler

    Danser

    se Libérer

    ensuite Voltiger

    s’Envoler

    aller Chercher

    simplement Partir

    Finir

    ne plus se laisser Envahir

    cesser de Gadrouiller

    Grandir

    prendre le temps de Découvrir

    arrêter de Pleurer

    Haïr

    après, s’Adoucir

    et se laisser Bercer

    Ignorer

    celui qui veut me Berner

    et simplement Zapper

    Jouir

    accepter de Ressentir

    se laisser Conduire

    Klaxonner

    pour se faire Entendre

    ne pas se faire Prendre

    Larguer le passé

    Ajuster mon présent

    continuer à Espérer

    Manœuvrer comme il faut

    et Construire solidement

    bien se Concentrer

    Nager sans se noyer

    et Traverser l’espace

    Partir en confiance

    Obvier le pire

    Agir pour le mieux

    Raffiner le meilleur

    ne pas Pinailler

    mais Veiller  en pleine lumière

    Charbonner le futile

    Quémander ce qui est juste

    Chanter la vie

    Piapiater avec les amis

    Rire de bon cœur

    Collectionner les bons souvenirs

    et les laisser m’Envahir

    Stigmatiser l’injustice

    Peindre le bonheur

    Aimer de tout mon cœur

    Tintinnabuler…

    m’Ecouter Naître

    me Surprendre à Etre aimée

    Unir mes enfants à leur maman

    Faire Bruire le chant de l’amour

    Eviter sans Hésiter

    celui qui veut te Vassaliser

    même s’il se met à Ribouler

    ne pas se Laisser aller

    à Warranter

    tu dois Vaincre celui

    qui ne peut te Pifer 

    et qui passe son temps à Xénophober

    arrête de Souffrir

    sinon tu vas Mourir

    écoute-toi Yodler

    dis-toi que tu as le droit de Recevoir

    l’amour ,le bonheur qu’on vient te Donner

    il est temps maintenant de…

        Zigouiller les mauvaises expériences

        Zapper pour l’avenir

        Zwanzer avec ceux que tu aimes

     

    Un seul verbe a été inventé et n’existe pas dans le dictionnaire….

       

     

    ©Brigitte,commencé le 05/01/03 ,

    terminé le 15/01 !

     

      

    P6100018

    votre commentaire
  •  

     

    Tattoo

     

     

    Saleté de fibro !

    Alors que je  la crois partie au loin,

    la voilà qui revient en force

    comme s’il lui avait fallu

    se requinquer ailleurs

    avant de revenir chez moi !

     

    Saleté de fibro !

    Et pourtant…

    J’apprends grâce à elle

    à m’écouter, à manger autrement

    Elle m’apprend à mettre

    autre chose dans mon assiette

    à bouger , à vivre différemment…

    Elle me conseille de me faire du bien,

    de me reposer

    d’écouter mon corps…

     

    Satanée  fibro !

    Car au moindre écart,

    elle rapplique en vitesse

     ©Brigitte D.

     

    Tattoo

    j'aime bien cette photo

    que j'ai prise (et déjà postée)

    au début du mois

    et je trouve qu'elle va bien avec ce texte


    1 commentaire
  •  

    07.06.2007

     

     

    Insidieuse

    Invisible

    Capricieuse

    Sournoise

     

    Envahissante

    Intolérable

    Inacceptable
    Obsédante

    Chiante !

    Elle est revenue

    Après une trêve de quelques mois

     

    le_cri_small
     Fibro, je te hais !

     



    votre commentaire
  • le 22 juillet 2004

    J'aime beaucoup ce texte

    que j'ai depuis lors un peu transformé

    et auquel j'ai ajouté un couplet

    car...il a été mis en musique!

     

     

     

    Un grand sourire aux lèvres, chacun t'aperçoit

    Te voilà qui regardes devant et autour de toi

    T'arrêtes pour souffler tes p'tites graines de fantaisie

    Puis repars en sifflant comme un bengali

    etoile7

     

     

    Tu montes là-haut vers le soleil

    Et commences à créer des merveilles

    Tu oublies tous ces dogmes qui te lassent

    Et pars entreprendre ta vie avec audace

    etoile7

     

     

    Pour un rien tu pars dans un délire

    Que ce soit pour le rire ou pour le pire

    D'un seul mot tu construis le monde

    Et d'un sourire, entraînes chacun dans une ronde

    etoile7

     

    Te penches vers la fleur qui s'ouvre à toi

    T'émerveilles sur le nuage que tu vois

    Ton coeur se serre pour l'oiseau blessé

    Tu es généreux sans arrière-pensée

    etoile7

     

     

    Une petite égratignure alors te blesse

    Et te plonge dans la détresse

    Mais un peu de tendresse te relève

    Et voilà, tu repars vers tes rêves

     

    © Brigitte D , le 22 juillet 2004

    mardi aout 001


    1 commentaire
  •  

     

    Le Zwin

     

    J’ai traversé le désert.

    Ce fut long,

    mais j’y suis arrivée

    et même s’il m’arrive encore de trouver du sable

    ou des pierres

    sur mon chemin,

    plus rien ne sera comme avant.


    5 commentaires
  •  

     

    Le Zwin

     

     

    "Parce qu’on a besoin de mettre des mots sur soi,

    on se colle parfois des étiquettes sur le front,

    comme si cela ne suffisait pas

    qu’on nous en colle sur le dos"

    ©Brigitte


    1 commentaire
  • avant 2005,

    il faut aussi que je cherche la date exacte

     

    Hochets à musique

    Hochets fantastiques

    Vous m’emportez en voyage

    A travers mes âges

     

    Hochets,chant,djembé et clarinette,

    ceux du trombone et de la cornemuse…

    Hochets de mon jardin, hochets pâquerette,

    tous les instruments qui m’amusent…

     

    Vous êtes là, vous m’entourez :

    avec bonheur je vous agite ;

    vous m’aidez à ne pas sombrer,

    m’empêchez de prendre la fuite !

     

    Hochets de mon présent,

    me distrayez de mes tourments.

    Hochets de mon passé,

    vous tentez de me faire oublier…

     

    Vous mes hochets d’aujourd’hui,

    m’aidez à découvrir mes amis ….

    Un jour vous serez près de moi simplement

    Pour vivre ma vie plus calmement !

      

             ©Brigitte, samedi 14 février , 2h07

      

     

    petits et grands bonheurs partagés


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique