• Morphée, morphine, pavot

    Morphine soporifique
    Comme son nom l’indique, Morphée, divinité ailée,

    était polymorphe, c’est-à-dire qu’il prenait

    des apparences très variées pour se fondre

    dans les rêves de mortels.

    Il avait pour vocation de les endormir

    en les effleurant d’une fleur de pavot.

    Il les plongeait ainsi dans un sommeil réparateur

    propice aux rêves et leur permettait d’oublier,

    l’espace de quelques heures,

    les intrigues et machinations divines.

    Enfin, Morphée est à l’origine du mot « morphine »,

    substance au fort pouvoir soporifique.

    Il est vrai que l’on a encore rien inventé de mieux

    pour endormir la douleur.


    Toujours dans le domaine du soporifique,

    et pour signifier que l’on bénéficie d’un sommeil réparateur,

    le grec et le français utilisent

    une expression aux références communes :

    «dormir du sommeil du juste»

    se dira de la même manière « κοιμάταιτονύπνοτουδικαίου»

    (kimatai ton ipno tou dikaiou).

    En effet, lorsque l’on n’a rien à se reprocher

    et que l’on considère ses actions comme justes et équitables,

    rien ne peut venir perturber la qualité du sommeil.
    Hind Boughedaoui

    (www.lepetitjournal.com/athenes.html)

    Vendredi 4 décembre 2009

    BABELOUZE

     

     

     

    BABELOUZE

     

    « Morphée et OrphéeRescue »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mardi 2 Novembre 2010 à 04:35

    connais-tu le pouvoir soporifique.de l'inspacteur Derick ?


    1
    Lundi 1er Novembre 2010 à 12:17

    coucou viens te souhaiter un bon lundi de toussaint chez nous grand soleil de gros bizzzous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :