•  

    Le jardin des plantes médicinales

     

    Un Jour, une hyène, furetant aux abords d'un village,

    trouva un chevreau mort.

    Tout heureuse, elle le ramassa,

    s'éloigna du village et le traîna dans un bosquet pour y faire tranquillement ripaille.

    Mais au moment ou elle s'apprêtait à manger,

    elle aperçut au loin un troupeau d'hyènes

    qui venait droit sur elle.

    De peur que ses congénères ne lui ravissent son déjeuner,

    elle se hâta de cacher le chevreau,

    puis vint s'installer au bord de la route.

    Là, elle se mit à roter et à bâiller bruyamment :

    « Bwaah! Bwaah! Bwaah! ».


    Les coureuses s'arrêtèrent :


    « Eh bien, Hyène-sœur, qu'y a-t-il ?


    -Courez vite au village !

    Tout le bétail est mort et on a jeté les cadavres sur le «villages d'ordures (1)».

    e me suis bien régalée.

    Maintenant, je rentre tranquillement dormir chez moi. »


    A cette nouvelle alléchante,

    la troupe d'hyènes fonça vers le village

    avec une telle ardeur

    qu'elle souleva sous ses pas

    un véritable nuage de poussière.


    Contemplant ce spectacle, l'hyène se dit :


    « Voilà que mon mensonge est devenu Vérité,

    car jamais un mensonge à lui seul

    ne pourrait soulever un tel nuage de poussière !

    Courons vite, c'est devenu la Vérité !

    C'est devenu la Vérité ! »


    Et laissant là son chevreau,

    elle fonça à son tour vers le village....



    Telle est la force du mensonge

    qu'à force d'être répété,

    un beau jour le menteur lui-même finit par y croire.




    conte Peul

    (1) Expression signifiant : Dépôt d'ordure.



    source: ICI


    1 commentaire
  •  

     

    Chacun appelle "idées claires"

    celles qui sont au même degré de confusion

    que les siennes propres.

     

    [Marcel Proust]

     

     

      


    votre commentaire
  •  

     

    Les apparences plus que les réalités gouvernent le monde ;

    il est donc aussi important de connaître les choses en apparence que de les connaître réellement.

     

    [Daniel Webster]

     

    Même quand les phrases ont l'apparence d'une citation, elles ne doivent à aucun moment faire oublier qu'elles s'appliquent à quelqu'un de particulier.

     

    [Peter Handke]



    5 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Les caresses  sont aussi nécessaires  à la vie  des sentiments 

     

    que les feuilles  le sont aux arbres. 

     

    Sans elles, l'amour meurt  par la racine.

    [Nathaniel Hawthorne]

     


     

     

     L'essentiel c'est d'être aimé
    Contrairement à tout ce qu'on peut raconter
    Ce n'est pas la fortune ou la célébrité
    Qui ne sont que du vent et ne font que passer
    Je crois que l'important est fait de petits riens
    Être attendu le soir et courir en chemin
    Un des plus beaux cadeaux que nous ait fait la vie
    C'est quand notre prénom a l'air d'un mot gentil

     

    .....


    votre commentaire
  •  

     

    "Les épines que jai recueillies

    viennent de l'arbre que j'ai planté"

     

    George Gordon, Lord Byron

     

     

    j'adhère à cette pensée dans le sens où nous sommes responsables , la plupart du temps, de ce qui nous arrive en cours de vie;

     

    je ne parle pas de la maladie ou de l'enfant qui naît dans un milieu défavorisé ,

    et encore, pourquoi certains s'en sortent-ils et pourquoi d'autres pas?

     

    perso, je pense que nous avons bien trop souvent tendance

    à rendre les autres  responsables de notre malheur

    alors que les causes sont en soi

     

    je suis certaine que si nous prenions le temps de nous arrêter

    pour nous regarder en face,

    en prenant une à une chacune de nos épines,

    nous trouverions l'origine de cette épine...

    en nous

    il n'est pas question ici de s'auto-culpabiliser!

    mais de s'analyser,

    d'être objectif

    et de se critiquer de façon objective

    pour qu'à l'avenir

    notre chemin soit moins...épineux
      


    1 commentaire
  •  

     

     

    De citations en maximes et pensées…

    vous savez comme on peut naviguer

    dans toutes les directions

    lorsqu’on  démarre  sur le net.

     

    Sans idée particulière  je mets le cap

     

    sur le mot « aïkido »

     

    qui me conduit par maints détours à « judo ».

     

    Le dernier site m’inspire pour mon billet d’aujourd’hui.

     

    Parce qu’au fait,

    ces sentiments dont il est question,

    ils font partie de notre vie de tous les jours…

     

    Et pourtant,

    nous avons tellement pris l’habitude

    de devoir aller vite que bien souvent,

    nous réagissons au quart de tour

    sans réfléchir.

     

    Alors…adieu politesse,

    courage, sincérité et Cie

     

    Mais bon, je ne vais pas généraliser.

     

    J’ai la chance de connaître

    pas mal de personnes pour lesquelles

    tous ces mots ont du sens.

     

     

     

     

    "La sincérité est une ouverture de coeur .

     

    On la trouve en fort peu de gens,

    et celle que l'on voit d'ordinaire n'est qu'une fine dissimulation pour attirer la confiance des autres."

     

    François de La Rochefoucauld

    "Maximes"

     

    La politesse

           C'est respecter autrui

     

     

    Le courage  

       C'est faire ce qui est juste

     

    La sincérité 

        C'est s'exprimer sans déguiser sa pensée

     

     

     

    L'honneur 

        C'est être fidèle à la parole donnée

     

     

     

    La modestie 

        C'est parler de soi-même sans orgueil

     

     

     

    Le respect  

        C'est faire naître la confiance

     

    Le contrôle de soi  

        C'est savoir taire sa colère

     

     

    L'amitié 

        C'est le plus pur des sentiments humains

     

     

    j'ai trouvé ceci sur le site ICI

     


    2 commentaires
  •  

    Puis un érudit dit, Parle-nous de la Parole.

    Et il répondit, disant :

    Vous parlez quand vous cessez d'être en paix avec vos pensées ;

    Et quand vous ne pouvez d'avantage demeurer dans la solitude de votre cœur vous venez vivre dans vos lèvres, et leur son devient un divertissement et un passe-temps.

    Dans bien de vos paroles, la pensée est à moitié massacrée.

    Car la pensée est un oiseau de l'espace, qui dans une cage de mots peut certes déplier ses ailes, mais ne peut voler.

    Il y a ceux parmi vous qui recherchent le bavard de peur d'être seul.

    Le silence de la solitude révèle à leurs yeux leur moi dans sa nudité et ils voudraient s'enfuir.

    Et il y a ceux qui parlent et qui, sans le savoir et sans le préméditer, révèlent une vérité qu'ils ne comprennent pas eux-mêmes.

    Et il y a ceux qui recèlent la vérité en eux, mais qui ne la disent pas avec des mots.

    Au sein de tels êtres, l'esprit demeure dans le battement du silence.

    Quand vous rencontrez votre ami sur le bord de la route ou sur la place publique, laissez votre esprit animer vos lèvres et diriger votre langue.

    Laissez la voix de votre voix parler à l'oreille de son oreille ;

    Car son âme retiendra la vérité de votre cœur, comme le goût du vin persiste dans la bouche,

    Alors que sa couleur est oubliée, et que le flacon n'est plus.

     

     

    mirage



    votre commentaire
  •  

    Avant donc que d'écrire, apprenez à penser (Chant I)

    Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,

    Et les mots pour le dire arrivent aisément. (Chant I)

    Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,

    Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,

    Polissez-le sans cesse, et le repolissez,

    Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. (Chant I)

    Un sot trouve toujours un plus sot qui l'admire. (Chant I)

    Il n'est point de serpent ni de monstre odieux,

    Qui par l'art imité ne puisse plaire aux yeux,

    D'un pinceau délicat l'artifice agréable

    Du plus affreux objet fait un objet aimable. (Chant III)

    Soyez plutôt maçon, si c'est votre talent. (Chant IV)

    Boileau

     

    l'arbre d'amour

     

     

    voici un tableau sur lequel j'ai "re-travaillé" ce matin

     

    il est loin d'être fini

    je l'ai appelé

     

    "L'arbre d'amour"

     


    1 commentaire
  •  

     

    Le temps est le meilleur bâtisseur de l'amitié.

    Il est aussi son témoin et sa conscience.

    Les chemins se séparent, puis se croisent.


    Tahar Ben Jelloun

     

    RENCONTRE 2011

     


    votre commentaire
  •  

    Je suis tombée par hasard sur des livrets de cette série

    aux éditions Jouvence

    Très ludique,

    l'occasion de réfléchir sur soi-même

    Après tout, ça change des mots fléchés et c'est utile,

    en tout cas, en ce qui me concerne!

    B

     

     

     

    La vie n'est ni rose, ni grise,

    elle est multicolore.

     

    C'est notre oeil qui s'attarde

    sur le beau, le laid

    le positif, le négatif

    extrait de:


    8 commentaires
  •  

    je fais suivre ce texte découvert sur

    http://evelaw.eklablog.com/

    virus à partager sans modération!

     

    " LE SOURIRE "

    Le sourire est contagieux, tu l'attrapes
    comme un rhume
    Quand quelqu'un m'a souri aujourd'hui,
    j'ai commencé à sourire aussi.
    J'ai tourné au coin de la rue et
    quelqu'un a vu mon sourire
    Quand il a souri, j'ai réalisé que je
    venais de le lui passer.
    J'ai pensé à ce sourire,
    et j'en ai réalisé la valeur
    Un simple sourire comme le mien
    peut faire le tour du monde.
    Alors si vous avez envie de sourire,
    ne vous retenez pas, montrez le.
    Débutons une épidémie et
    infectons le monde.

     


    3 commentaires
  • Si!



    Sur quelques notes...



    Si tu sais regarder l'autre avec un brin d'amour,
    Si tu préfères l'espérance au soupçon,
    Si tu estimes que c'est à toi de faire le premier pas, plutôt qu'à l'autre,

    Si le regard d'un enfant parvient encore à désarmer ton coeur,
    Si tu peux te réjouir de la joie de ton voisin,
    Si l'injustice qui frappe les autres te révolte autant que celle que tu subis,
    Si pour toi l'étranger est un frère qui t'est proposé,
    Si tu sais donner gratuitement un peu de ton temps par amour,
    Si tu acceptes qu'un autre te rende service,

    Si tu partages ton pain et que tu saches y joindre un morceau de ton coeur,
    Si tu crois qu'un pardon va plus loin qu'une vengeance,
    Si tu sais chanter le bonheur des autres et danser leur allégresse,
    Si tu peux écouter le malheureux qui te fait perdre ton temps et lui garder ton sourire,
    Si tu sais accepter la critique et en faire ton profit, sans la renvoyer et te justifier,

    Si tu sais accueillir et adopter un avis différent du tien,
    Si pour toi l'autre est d'abord un frère,
    Si la colère est pour toi une faiblesse, non une preuve de force,
    Si tu préfères être lésé que faire tort à quelqu'un,
    Si tu refuses qu'après toi ce soit le déluge,
    Si tu te ranges du côté du pauvre et de l'opprimé sans te prendre pour un héros,

    Si tu crois que l'Amour est la seule force de dissuasion,
    Si tu crois que la Paix est possible, 

    ...........Alors la PAIX viendra.

    Auteur : Pierre Guilbert


    3 commentaires
  • Sème du bonheur dans le champs du voisin,

    tu seras surpris de constater

    ce que le vent fera produire au tien.


    (Juliette St Gelais)

     

    j'ai trouvé cette citation sur le blog de day_lys

    et je l'ai trouvée tellement juste que j'ai eu envie de la semer sur Macedoine

     

    day_lys

     

     

    LIENS

     

     


    3 commentaires



  • j'aime cette citation trouvée sur le net


    "La bêtise se met au premier plan pour être vue.
    L'intelligence se met en arrière pour mieux voir."

    (?)


    Je suis...


     


    1 commentaire
  • Toi qui aimes les contes d'enfant 
    je t'envois une photo du chat botté.
    A propos j'adore squatter ton appart hihihihi.

    Je suis...

    Je crois que Bouli m'en veut !
    Je ne vois pas pourquoi !

    J'espère t'avoir fait un peu rire
    Je sais que tu as mal pour le moment
    Mais la douleur va peu à peu disparaitre
    psssss!!!!! nous pensons tous à toi

    bouli eeuuuhhh bilou   bisous

    Pascal
     
     

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique