• L'espoir est une veilleuse fragile





    Sur cette terre vouée au désastre
    Nous tenons nous résistons
    Nous nous arc-boutons
    Contre vents et marées
    Défiant le soleil des armes
    Son éclat meurtrier.

    Car il faut persister persister sans fin
    Dans l’âpreté des jours
    Comme si l’on ne devait jamais mourir…

    Dans ce poème ce n’est pas moi qui vous parle
    Dans ce poème ce n’est pas ma voix que vous entendez
    Mais ce qui me traverse et me maintient :
    L’ombre désespérée de la beauté
    Cet espoir infini au cœur des hommes

    Car dans nos mains qui tremblent
    Cette petite lueur de l’espoir
    Est une veilleuse fragile
    Au cœur de la nuit carnassière…
    Bernard Mazo

    Poème publié dans l'anthologie Une salve d'avenir.

     L'espoir, anthologie poétique, parue chez Gallimard en Mars 2004

    http://www.printempsdespoetes.com/la_manifestation/index.php

    « Voilà, je suis rentrée!Juste... »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 30 Décembre 2009 à 16:33
    un merveilleux poème.
    superbe
    bisous 
    1
    Mercredi 30 Décembre 2009 à 14:03
     superbe poème , cette lumière d'espoir il ne faut surout pas la perdre . pas de souci pour les coms macedoine moi non plus pas passée , pas souvent le temps entre la vie et le boulot . passe une belle journée et un peu en avance car demain pas le temps un joyeux réveillon a toi . bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :