•  


    votre commentaire
  • ma participation...


    votre commentaire
  • Je remonte ce post paru le 18 février 2012...

     

    Le sens des mots varie selon le sens des vies.

    Jacques Dor

     

     

    Sens ...voie et voix...

     

    Par la voix des mots


    Tes mots prennent des chemins dans tous les sens
    des interdits, à contre-sens.
    Ils chantent la vie et pleurent la douleur.
    Tes mots t'emmènent vers un devenir meilleur.

    Choisis la route des mots doux
    celle des mots bijoux
    Oublie tes mots cailloux,
    ceux qui sont durs,
    connais les mots purs!

    Efface les mots peurs
    ceux qui provoquent les pleurs
    et engendrent la douleur...


    Tes mots prennent des chemins dans tous les sens
    Evite les interdits et les contre-sens,
    Chante la vie, calme la douleur
    Tes mots t'emmènent à être meilleur.

                                               Brigitte, le 30/10/01


    2 commentaires
  •  


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  •  

     

    Fleurs arrosées
    Par les rosées
    Du mois de mai,
    Que je vous aime !
    Vous que parsème
    L'air embaumé !

    Par vos guirlandes,
    Les champs, les landes
    Sont diaprés :
    La marguerite
    Modeste habite
    Au bord des prés.

    Le bluet jette
    Sa frêle aigrette
    Dans la moisson ;
    Et sur les roches
    Pendent les cloches
    Du liseron.

    Le chèvrefeuille
    Mêle sa feuille
    Au blanc jasmin,
    Et l'églantine
    Plie et s'incline
    Sur le chemin.

    Coupe d'opale,
    Sur l'eau s'étale
    Le nénufar ;
    La nonpareille
    Offre à l'abeille
    Son doux nectar.

    Sur la verveine
    Le noir phalène
    Vient reposer ;
    La sensitive
    Se meurt, craintive,
    Sous un baiser.

    De la pervenche
    La fleur se penche
    Sur le cyprès ;
    L'onde qui glisse
    Voit le narcisse
    Fleurir tout près.

    Fleurs virginales,
    A vos rivales,
    Roses et lis,
    Je vous préfère,
    Quand je vais faire
    Dans les taillis
    Une couronne
    Dont j'environne
    Mes blonds cheveux,
    Ou que je donne
    A la Madone
    Avec mes vœux.

    Louise Colet.

    (1810-1876)

     


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire